LA SARDAIGNE

De retour de la Sardaigne, voici quelques photos et un petit récit sur cette ile.

 

       Des paysages d'une grande beauté, si on n'ouvre pas trop le grand angle,car il a des constructions de béton partout. Pas toujours de grands immeubles, mais des maisons ( petites en général), encastrées les unes dans les autres.

      Elles sont regroupées en "quartiers résidentiels"fermés et gardés, et ceux ci installés prés de la mer bien sur, ce qui dans la plupart des cas, interdit aux autres usagers l'accès à ces mêmes plages.

 

     Au mois d'avril l'ile n'est pratiquement pas habitée, en dehors des

grandes agglomérations. Il nous est arrivé de dormir dans des villages,

pratiquement vides de leurs habitants, et nous permettre de braver les

interdictions de toutes sortes concernant les camping cars et les

caravanes.

Quand il n'y a pas d'interdiction de stationner , il a carrément des interdictions de circuler pour ces véhicules . Mais bon nous ne sommes pas les seuls visés, car sur les plages il y a des panneaux d'interdictions concernant les usagers dans certaines communes leur interdisant sur la plage les jeux,la radio, de manger, de........

si si

 

Sur l'ile il existe bien sur des campings( prix ?? assez cher semble

t-il) et des aires privées pour la très grande majorité( de 15 à 20 €)

pour ceux que j'ai vu . Mais au mois d'avril, aucun des " campers"

n'étaient ouverts, et c'est sur les ports, d'accès libre en cette

période que nous allions faire nos vidanges, ou dans les toilettes publiques.

 

Les restos étaient pratiquement tous fermés hormis dans les grandes

villes bien sur. Il a été dur dur de ce "faire" une spécialité Sarde

dans un endroit peinard.

 

Les routes, surtout celles qui font le tour sont en très bon état. Les

routes qui mènent aux plages, ou à certains villages, un peu reculés, se

terminent par des chemins en terre ou empierrés .

 

Dans l'ensemble c'est une belle ile, qu'il faut voir au moins une fois

peut être au mois de Mai ou septembre, mois où il a y de la "vie" ,

mais pas pendant les mois de juillet Aout, où cela doit être infernal.

Les Sardes rencontrés nous ont paru de sympas à indifférents.

 

Par contre un gros point noir, le code de la route, il n'y pas de règle

( vitesse,en et hors agglomération - dépassement dans tous les cas et

les plus dangereux.... )

 

Sinon dans l'ensemble du beau temps sur le mois( entre 19 et 23°), un

journée de pluie et un nuit de vent assez violent, qui a rendu le CC

rouge de terre.